La mairie
Le secrétariat de Mairie vous accueille
Lundi : 9h-12h/14h-17h30
Mardi : 9h-12h
Mercredi : 9h-12h
Jeudi : 9h-12h
Vendredi : 9h-12h/14h-17h30

Et sur rendez-vous les mardi, mercredi et jeudi après midi et le samedi matin.

Mairie
2, rue de l'Eglise
02290 RESSONS LE LONG

Tél. : 03 23 74 21 12
Mél. : courrier[@]ressonslelong.com


Le secrétariat du service enfance vous accueille
Mercredi : 9h-10h30
Samedi : 9h-10h30
Et sur rendez-vous les lundi, mardi, jeudi et vendredi après midi.

Service enfance
2, rue de l'Eglise
02290 RESSONS LE LONG

Tél. : 09 65 32 54 29
Mél. : enfance[@]ressonslelong.com


Les horaires
Gendarmerie
Lundi : 14h-19h
Samedi : 14h-19h

En cas d’urgence, un militaire de permanence téléphonique répondra à toutes les attentes du public et sera chargé de prendre toutes les dispositions nécessaires pour satisfaire l’accueil au portail de l’unité.


Médecins et Pharmacies de garde
Pour connaître le médecin de garde composez le 15
en cas d'urgence, le soir ou le weekend

Pour connaître la pharmacie de garde la plus proche, composez le 3237
0,34 €/minute)


Cabinet infirmier de Ressons le Long
soins à domicile 24h/24
permanences sur RDV au cabinet
03 23 55 01 58


La lettre d'information
Contacter la mairie
 
Accueil > Au quotidien > Votre sécurité
Dispositif "Participation citoyenne"
  Une réunion publique a été organisée le 13 mai avec le concours de la Gendarmerie Nationale. Celle-ci s'est déroulée en présence de l’adjudant-chef Pourtau, commandant de la brigade de proximité de Vic sur Aisne, afin de présenter le dispositif « participation citoyenne » à la population.

La démarche est pilotée par le préfet de l’Aisne. Elle s’appuie sur un maillage du territoire communal, via des référents citoyens volontaires après validation conjointe de la mairie et de la gendarmerie. Ils participent au dispositif par une action citoyenne en lien étroit avec la Gendarmerie Nationale.
Les référents citoyens, permettent de mettre en place une chaine de prévention, notamment en matière de cambriolage.
Le référent citoyen devra simplement communiquer aux forces de l’ordre, des informations pertinentes, pouvant aider une victime potentielle, en déclenchant une vérification ou une intervention des gendarmes si besoin. Relayer par exemple toute allée ou venue suspecte pouvant aider les cambrioleurs, sans tomber bien entendu dans l’excès, sans jamais intervenir, et dans le respect strict de la liberté individuelle.

Il reste des zones "non couvertes", vous pouvez encore vous inscrire.
Renseignements : 03 23 54 50 17.

Retrouvez ci dessous la localisation et les coordonnées des référents. N’hésitez pas à vous y référer et ne soyez pas surpris de les voir dans la rue !


Diaporama réunion publique
Localisation et coordonnées des référents

Participation citoyenne : devenir référent
  Le Maire est le représentant de l’Etat sur sa commune et à ce titre il doit contribuer à la sécurité de ses concitoyens.
Ressons le Long se trouve, aujourd’hui avec la route nationale 31 à 15 minutes de Soissons, 30 minutes de Compiègne et moins d'une heure de la région parisienne, et de ce fait, si la commune voit avec plaisir sa population croitre, elle ne peut échapper à une exportation de la délinquance urbaine.
Pour pouvoir remplir la mission de sécurité dévolue au Maire, la municipalité a mis en place plusieurs dispositifs pour, assurer au mieux la tranquillité de ses habitants et, préserver les biens privés et publics sur la commune.

N’oublions pas que si le Maire est au centre de la politique de prévention de la délinquance et se doit à ce titre de contribuer à la sécurité de ses administrés, la tranquillité et la quiétude au cœur de la commune est aussi l’affaire de tous !

La municipalité est à la recherche de référent au dispositif mais qu’est ce qu’un référent participation citoyenne ?

Voisin attentif à la vie du quartier, qui souhaite conforter le lien social et qui recherche la tranquillité.

C’est une personne qui s’intéresse aux autres, qui se sent concernée et qui souhaite participer à la préservation de la tranquillité dans son quartier.

Une personne engagée qui s’investit dans la recherche de la tranquillité et faisant preuve d’un esprit de solidarité. Il s’agit de lutter contre l’indifférence.

Ce n’est pas un espion, un délateur ou un cow-boy.

Toute curiosité mal placée doit être écartée. Il ne s’agit pas d’espionner mais d’être simplement attentif.


Le voisin vigilant n’effectue aucune intervention d’initiative, n’observe pas et ne patrouille pas.

Il doit simplement adopter une posture de vigilance a l’occasion de sa vie quotidienne et être en mesure d’appeler la gendarmerie (17) pour signaler un comportement suspect : personne qui fait le guet, véhicule qui circule a faible allure ….

Son rôle :
• être attentif
•• signaler les personnes ou véhicules « douteux »
•• signaler quand une personne peut être en danger

* Choisis sur acte de volontariat, les « voisins vigilants » peuvent être à la tête des chaînes d’alerte et de renseignement. Ils sont chargés de faire le lien entre les résidents de leur quartier et les forces de Gendarmerie. Motivés et volontaires, les référents doivent en outre être capables de faire preuve de discernement, en ne transmettant que les renseignements intéressants.


Si vous souhaitez participer à cette démarche, vous pouvez contacter la Gendarmerie Nationale au 03 23 54 50 17 ou par courriel cob.soissons [ à ] gendarmerie.interieur.gouv.fr



Télécharger la brochure
Fiche d'inscription

La mairie protège vos ordinateurs et téléphones
  Vos élus ont souhaité apporter une réponse concrète face aux cambriolages.
Votre mairie vous propose de protéger GRATUITEMENT contre le vol les ordinateurs et appareils Android de votre domicile grâce au tracking IP du logicile Beebip.
En cas de vol, Beebip détectera toute connexion internet réalisée avec votre ordinateur ou appareil mobile, et enregistrera les adresses IP utilisées. Ces adresses seront transmises aux forces de l’ordre qui pourront identifier l’utilisateur frauduleux, l’interpeler et restituer vos biens.


A voir également

Opération GEND' DOM
  La lutte contre les cambriolages demeure un enjeu de sécurité publique majeur.
Elle repose également sur la prévention destinée à faire échec aux malfaiteurs, ou du moins, à contraindre leur passage à l'acte. Les particuliers sont des cibles privilégiés car ils n'adoptent pas toujours les mesures de protection élémentaire de leur habitation, pensant profiter d'une relative quiétude en zone rurale.
Afin d'amener ces derniers à mieux sécuriser leur habitation, une campagne baptisée « GEND'DOM » est lancée par le groupement de gendarmerie départementale de l'Aisne.
Ce dispositif consiste à répondre aux demandes de consultation de sûreté des particuliers. Un gendarme se déplacera au domicile des particuliers en faisant la demande, après évaluation des menaces (détention de biens mobiliers à haute valeur, habitation déjà cambriolée), pour procéder à un « tour d'horizon » du bien et prodiguer des conseils oraux.
Les particuliers désireux de bénéficier de ce service établissent leur demande sur un formulaire type (joint en annexe), disponible en mairie (avec votre accord) ou à la brigade locale, et l'adresse à la communauté de brigades dont ils dépendent (mél., courrier). Ils seront ainsi recontactés pour convenir d'un rendez-vous.

------
Opération « Gend'dom»
Région de gendarmerie de Picardie
Groupement de l'Aisne
Compagnie de Soissons
« Un doute, une inquiétude, je fais le 17 »


www.aisne.gouv.fr
plaquette d'infomation "comment se protéger des cambriolages"
Formulaire demande de consultation sûreté

Participation citoyenne : lutte contre les cambriolages
  Quelques conseils de lutte contre les cambriolages

Prévenir : Il faut éviter de garder d’importantes sommes d’argent à votre domicile, de laisser les doubles de vos clés en évidence. N’hésitez pas à prendre des photos et à noter les numéros de série de vos biens. Soyez méfiants et vérifiez la qualité des prospecteurs en demandant à voir une carte professionnelle.

Sécuriser : Vous pouvez renforcer les portes avec la mise en place d’une traverse depuis l’intérieur de l’habitation, verrouiller l’ouverture des baies en posant une cale de bois, fermer à clé votre portail d’accès à votre domicile, éclairer votre propriété grâce à des détecteurs de passage sur les luminaires extérieurs. L’installation d’une alarme est bien évidemment un plus. En cas d’absence prolongée, faîtes relever votre courrier par un ami ou un voisin, fermez vos volets et autorisez un voisin à venir les ouvrir dans la journée, laissez une lumière dans votre domicile en utilisant des horloges programmables.

Alerter : N’hésitez pas à signaler à votre référent tout ce qui peut vous paraître suspect (véhicule inconnu, démarcheurs…). Notez le numéro d’immatriculation du véhicule. Si vous venez d’être victime d’un cambriolage, ne touchez à rien. Les relevés d’empreintes, d’ADN, de traces sont absolument nécessaires à l’enquête.




Réagir face à des pratiques de démarchage à domicile suspectes
Il arrive que des sociétés se présentant sous l'identité d'Enedis (ex ERDF) ou comme partenaire d'Enedis procèdent à du démarchage téléphonique ou à domicile. Comment réagir ?

Enedis précise qu'elle ne procède à aucune démarche de nature commerciale, que ce soit en direct ou par l'intermédiaire de partenaires.

En cas d'intervention technique d'Enedis, tout client peut demander au technicien d'Enedis de décliner son nom et d'indiquer le point de livraison du client inscrit sur sa facture.

Si vous êtes victime, un seul réflexe : portez plainte !

En cas de tentative d'escroquerie, d'effraction de domicile, de vol...déposez plainte à la gendarmerie.

- Munissez vous de tous les renseignements en votre possession.

- Références des personnes à l'origine du démarchage, carte de visite, coordonnées, numéro de plaque d'immatriculation.

- Tout autre renseignement pouvant aider à l'identification de l'entreprise.

Ils protègent les consommateurs : contactez les services de l'Etat !

En cas de pratiques de démarchage à domicile suspectes ou illégales, tout citoyen peut solliciter l'aide de la Direction Départementale de la Protection des Population (DDPP).

Réagissez en cas de :

- Soupçons ou tromperie sur l'identité de l'entreprise, de la personne (refus de présenter une carte professionnelle, utilisation trompeuse de logos, marque, labels....)

- Non respect des règles encadrant le démarchage à domicile (remise d'un contrat écrit en bonne et due forme accompagné d'un bordereau de rétractation, délai de réflexion de 7 jours avec l'interdiction de percevoir une contrepartie financière...)

Les bureaux sont ouverts au public sans rendez-vous
de 9h à 11h30 et de 14h à 16h du lundi au vendredi

Courrier et signalement de démarchage à domicile suspect : DDPP - Unité Règles de loyauté, info du consommateur, signes de qualité, composition des produits, respect des règles de facturation
CS 90603 - 02007 LAON Cedex
Téléphone : 03 64 54 61 00
Télécopie : 03 64 54 61 48
Courriel : ddpp(at)aisne.gouv.fr


Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP)

Opération tranquillité vacances
  Si vous vous absentez pendant les vacances scolaires, les services de gendarmerie peuvent, à votre demande, surveiller votre domicile ou votre commerce au cours de leurs patrouilles quotidiennes.

---------------------------------------------------------------


Avant votre départ, inscrivez-vous auprès de votre brigade de gendarmerie.


Conseils de la gendarmerie nationale pour partir en toute tranquillité
Formulaire de demande individuelle

Contre les vols de voitures et d'accessoires, les bons réflexes !
  Afin de combattre efficacement la délinquance liée aux véhicules, un plan national de lutte contre les vols et les trafics de véhicules et de pièces détachées a été lancé par le ministre de l'Intérieur en octobre 2014. Les conseils de cette page font partie de ce plan.
Je suis vigilant, j'applique ces conseils au quotidien !


A voir également

 
L'ENT arrive à Ressons-le-Long
Votre commune met à disposition un Espace Numérique de Travail (ENT) pour vos enfants.
Aide aux devoirs
L'aide aux devoirs reprend dès le 18 septembre !
J'aime mon village, je le fleuris
...
Dimanche 17 septembre : "40 ans/ 40 lieux"
...
Mentions légales